dimanche 26 octobre 2014

MULTIVERSUM (tome 1) - Leonardo Patrignani

Multiversum Leonardo Patrgnani cover

Jenny vit en Australie près de Melbourne, Alex au nord de l'Italie à Milan. Rien ne semble les rapprocher, pourtant ils sont télépathiquement reliés depuis leurs 12 ans. Bien qu'ils semblent se connaître depuis toujours, voilà seulement qu'à 16 ans, ils parviennent à maîtriser cette faculté: ils arrivent à s'entrevoir, à communiquer pour de bon... Fébriles mais curieux, ils décident de se rencontrer. Rendez-vous donc en Australie. Alex arrive 10 minutes en avance, mais Jenny est là depuis au moins 3 heures. Ils se cherchent: ils y a un petit vendeur de glaces derrière eux, un couple qui promène leur chien, un clochard sur les escaliers... Même endroit, même heure, impossible de se rater ! Et pourtant... Jenny n'est pas là selon Alex, et Alex n'est pas là selon Jenny. Se seraient-ils ratés d'une dimension ? Jenny s’effondre mais Alex est déterminé à la retrouver coûte que coûte ! Commence alors une quête désespérée pour trouver l'âme sœur !


Ce roman n'était pas sans me rappeler Upside Down, un film que j'avais vu l'année dernière et que j'avais adoré (voir ma critique ici).
L'histoire est assez originale et on se prend vite d'affection pour ces héros bien décidés à en découdre avec le multiversum ! Les intrigues se développent vite mais on ne répond aux interrogations qu'au compte-goutte !

Ce que j'ai aimé:

Tout d'abord: la couverture, évidemment ! La première fois que je l'ai vu ça a fait ça:
Franchement, elle est magnifique, non ? Et je trouve que la police "effet flou" du titre est super chouette à voir en vrai. J'ai un peu bloqué dessus (non non la qualité de mon scanner n'est pas si pourrie que ça).

Puis, les héros qui sont jeunes, certes, mais réfléchis ! Merci monsieur Patrignani de laisser un peu de crédibilité aux jeunes !

  • Alex est quelqu'un d'impulsif mais responsable. Il est sage et courageux
  • Jenny semble baisser les bras assez vite mais elle est sensible et douce. 
  • Marco, le meilleur ami ultra geek d'Alex.
Ils sont tous très attachants, ni écervelés, ni clichés... La seule chose qui m'a clouée c'est cette capacité de fuir en douce (fuck l'avis des parents) pour aller au bout du monde dans le seul but de vérifier s'ils ne sont pas schizophrènes ! Après, je peux difficilement imaginer ce que cela ferait d'entendre constamment quelqu'un pendant plus de 4 ans sans pouvoir en parler (direction l'asile direct), sans même pouvoir vérifier s'il existe...

Enfin, l'aspect multidimensionnel peut faire peur surtout que certaines situations sont carrément WTF ! Mais Leonardo Patrignani écrit bien, et nous guide. On ne se perd jamais, ou du moins pas bien longtemps. J'ai l'impression que l'auteur veut qu'on s'interroge et qu'il se plaît à nous laisser nous perdre dans le temps et l'espace  pour un chapitre ou deux. Cependant, les réponses s'esquissent d'elles-même au fur et à mesure.
Au début de l'épilogue, je me suis exclamée "mais où il veut en venir bon sang ?!" et maintenant j'en suis à "viiiiite la suiiiite"! Certes, il nous manque encore pas mal de précisions mais je suis confiante c'est un très bon roman que je vous recommande, il est grand public mais lisez-le au calme quand même ^^".

Multiversum sur Amazon

Note: 4,5/5 (mention WTF)
Pages: 325


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire