vendredi 31 octobre 2014

LA FORET DES DAMNES - Carrie Ryan


Mary vit dans un monde post apocalyptique où les zombies ont colonisé la planète et où la Clôture est tout ce qui les empêche de se ruer sur les derniers survivants. Dans un petit village qui se croit seul au monde, des soeurs ont instauré une véritable dictature religieuse. Mary rêve d'évasion, de grattes-ciels, d'océans...autant de contes qui ont bercé son enfance et dont tout le monde se moque. Mary rêve d'épouser celui qu'elle aime et pas le frère de celui-ci. Bref, l'existence de Mary est chaotique et angoissante...jusqu'à ce qu'une étrangère arrive au village et chamboule toutes les croyances !


Encore un livre qui surfe sur la vague des zombies, malheureusement ce n'est pas une réussite. L'héroïne m'a profondément rebuté ! J'ai trouvé Mary complètement égoïste et sérieusement déséquilibrée.

Dans les avis, j'avais lu "une histoire d'amour ensorcelante", AU SECOURS ! Il n'y a pas d'histoire d'amour ! On n'apprend rien si ce n'est que l'héroïne est attirée par un certain Travis qui n'a rien fait pour le mériter . Et une fois qu'elle l'obtient, elle le délaisse pour s'enfoncer dans un délire morbide à souhait... On nous met devant des faits accomplis, sans rien raconter: comment les héros s'attachent, pourquoi, les faits et gestes, les regards, les dialogues (tous ces détails passent à la trappe). C'est agaçant au possible !

Nan mais franchement, à quoi ça sert d'écrire un livre si on n'a rien à raconter dedans ?

Les seules fois où l'héroïne est lucide, c'est quand elle combat les zombies. Je dois avouer que ce sont les meilleurs passages du livre: ce que l'on ressent en tranchant les chairs ou en poignardant un corps mort (étrangement réalistes tout ça).

Je dis les "meilleurs passages" car le reste du temps, Mary perd la boule ou sacrifie tout ceux qu'elle aime (soit les dernier survivants du monde connu) pour une idylle dont elle ne sait même pas si elle existe. Et quand elle réalise son rêve, elle n'en profite pas puisqu'elle se rend compte qu'elle a TOUT perdu. Ceci dit, elle n'a pas l'air SI déprimée que ça. Un second tome est parue sous le titre de Rivage Mortel (disponible ici) reprend une histoire plus ou moins similaire avec une autre héroïne, un autre village.

C'est vraiment dommage, le concept de tyrannie religieuse en période d'apocalypse avait beaucoup de potentiel à mon sens. C'est ce qui m'avait attiré le plus. Je garderait comme bon souvenir les descriptions "tranchantes" de l'histoire. Morbides mais singulièrement réalistes. Pour les fans d'histoires de "zombies" bien glauques, vous pouvez toujours le commander ici

Note: 2/5
Pages: 380

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire