lundi 9 décembre 2013

Le Manoir des Immortels

Aimée Carter


couverture
quatrième de couverture

Mon avis:

L'histoire commence in-medias-res: Kate et sa mère ont quitté New-York, et emménagent dans le petit village natal de la mère de Kate, où celle-ci souhaiterait finir ses jours.

L'ambiance est lourde de l'angoisse de notre narratrice qui s'attend à perdre sa mère à tout moment. Kate est une héroïne avec des épaules extra-larges, un sens aigu des responsabilités, et loin d'être naïve, elle semble désespérément blasée de la vie en elle même.
Ayant pris en charge sa mère, gravement atteinte d'un cancer, elle a définitivement abandonné sa jeunesse pour profiter des derniers instants de présence maternelle que la vie peut lui offrir mais elle refuse d'aller de l'avant, de renouer avec les autres, et de vivre pleinement sa vie.

C'est alors que survient Henry et sa proposition insensée. Kate semble flotter, perdue dans une sorte d'entre-deux: respecter la volonté de sa mère et vivre; ou lâcher prise définitivement ? La question tourne en boucle et les arguments sont tentants mais l'espoir reste le plus fort !

Mon petit point négatif: j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez de description sur Henry, qui nous laisse un peu dans le vague. On n'en sait pas beaucoup, sur lui, ou sur James, ce que j'ai trouvé dommage en finissant le livre car il se présentait plutôt comme un one-shot jusqu'à ce que je m’aperçoive qu'il s'agissait bien d'une trilogie ! Donc ça va, on aura peut-être plus de profondeur un peu plus tard, j'ai hâte !

Darkiss est une collection des éditions Harlequin. (Certains d'entre vous vont crier "bouuuuh !")
Pourtant, c'est la deuxième fois que je suis amenée à lire une de leur série (j'avais précédemment lu Les Royaumes Invisibles de Julie Kagawa) et encore une fois, je suis très agréablement surprise.
Les livres sont assez courts, digestes, pas de fautes de traduction (alors que ça arrive beaucoup chez les meilleurs), le ton est toujours juste surtout au niveau des héroïnes desquelles on se sent vraiment proche d'elles même si la trame de l'histoire est plus ou moins basique.
Pas de clichés, on ne s'ennuie jamais au niveau de l'intrigue et les histoires d'amour sont tellement bien portées que l'auteur ne se sent pas obligé de rajouter des scènes de sexe lourdes de descriptions.

En résumé: un livre bien écrit, qui se laisse lire très vite et certains pourront même choisir de s'arrêter au premier tome car la fin s'y prête plutôt bien avec son petit happy ending sans prétentions.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire