lundi 28 octobre 2013

Le Calice du Vent


couverture

Quatrième de couverture


Mon avis:

Thais, une jeune fille de 17 ans, se retrouve contrainte d'aller vivre à la Nouvelle Orléans avec une parfaite inconnue, à la mort de son père. Sur place, elle se découvre une sœur jumelle et des antécédents de sorcellerie; une aberration à laquelle elle n'a jamais cru, et qu'elle n'était pas prête de croire avant sa rencontre avec Clio qui, de son côté, a été élevée dans les règles de l'art.Le problème est que depuis la nuit des temps, en sorcellerie, la gémellité est synonyme de pouvoirs extraordinaires et donc a fortiori, de menace et de jalousie; les deux sœurs sont en danger et ne peuvent faire confiance qu'à elles mêmes...

J'ai beaucoup aimé l'écriture de ce roman très court, trop court même: 270 pages environ, c'est un peu frustrant au niveau de l'intrigue car notre curiosité est sans arrêt tenue en haleine. Pourtant c'est un livre qui passe très bien. 

Les personnages sont bien construits, très humaines, nos deux héroïnes se fondent parfaitement dans la réalité à quelques détails occultes près.
Je me suis sentie plus proche de Thais, sensible, timide et effacée que de la puissante et sulfureuse Clio au caractère bien trempé. Du coup, comme les chapitres alternent leurs voix, j'avais du mal à me remettre dans la peau de Clio...

Je n'ai pas lu les autres sagas de Cate Tiernan à savoir Wicca ou Immortels (que je ne tarderais pas à vous chroniquer ^^), mais l'histoire de Thais & Clio a toutes ses chances de succès, car l'intrigue et les personnages sont bien étudiés, même si pas mal d'aspects restent encore dans le vague, notamment les règles du monde de la sorcellerie. L'histoire met du temps à se mettre en place mais on ne s'ennuie pas pour autant, cela crée une sorte de suspens pendant lequel on entr'aperçoit d'autres intrigues pas moins captivantes. Le tome 2 qui s'intitule Cercle de Cendres est déjà disponible depuis fin Avril.

Pour se procurer le Calice du Vent, c'est par là ! 

lundi 21 octobre 2013

Le Dernier Jour de ma Vie

Lauren Oliver


première de couverture

quatrième de couverture


Et vous ? Que changeriez vous si vous deviez mourir ce soir ?

Sam est une lycéenne populaire: sa meilleure amie est la reine des pestes, son petit ami, le mec le plus relou du lycée, même son prof de maths lui fait de l’œil... Mais quand on creuse sous le vernis de la fille qui suit les règles puériles de la société lycéenne, on découvre une personnalité bien trempée, une volonté de changer le cours des choses, d'aimer et de vivre de façon authentique.

Ce qui est assez paradoxal, car Samantha est morte !

Toutefois, elle ne se rend compte de ses erreurs et de ses regrets qu'en se réveillant le lendemain, le surlendemain, et ainsi de suite... Sam bénéficie d'une seconde et dernière chance: elle peut choisir le scénario de son dernier jour, elle peut choisir de faire le bon choix: la justice, l'amitié, l'amour, la vie, la mort... Sam a du pain sur la planche si elle veut rectifier le tir !

Le style ressemble un peu à Delirium: une fille, une narration à la première personne, les descriptions puissantes des émotions et des sensations... et pourtant nos deux héroïnes sont complètement différentes !

Ce roman m'a envoyé une gifle monumentale au milieu de mon quotidien et des autres bouquins. 
Ce qui a aussi contribué à sa magie pour moi c'est de l'avoir lu sur toute une semaine à intervalles réguliers, afin de vraiment m’en imprégner. J'étais vraiment envoûtée, absorbée, captivée, par l'histoire de Sam. A chaque moment de la journée, pendant les cours (ouais d'accord c'est pas sérieux, j'avoue), en faisant la vaisselle ou sous la douche, je ne pouvais m’empêcher de me demander ce qui allait se passer la journée d'après.

Bref... Un one-shot éblouissant, une histoire bouleversante, une héroïne poignante, c'est l'histoire du dernier jour de la vie de Sam que je vous recommande chaudement !


Voici le trailer du livre en anglais (malheureusement il n'y en a pas eu en français à ma connaissance)

Pour se le procurer, c'est par là !


lundi 14 octobre 2013

La Couleur de l’Âme des Anges

Sophie Audouin-Mamikonian


Première de Couverture

Quatrième de Couverture


La Couleur de l’Âme des Anges est un roman au concept très poétique qui conserve le souffle frais des romans jeunesse. Cette fois, on s'éloigne un peu du thème dystopique, l'auteur de Tara Duncan nous introduit dans le monde secret des anges.

Jeremy, mort de frais et donc tout jeune ange, essaye d'apprivoiser son nouveau monde car celui-ci renferme bien des mystères. Il doit apprendre à se servir de la Brume pour se nourrir, se vêtir, survivre... Celle ci est sécrétée par les émotions humaines des vivants. Globalement il y a 2 types de brume: la bleue (positive) et la rouge (négative).
Le monde des anges n'est pas aussi paradisiaque qu'on le croit car même les anges ne sont pas immortels... En effet, Jeremy est poursuivi par les tourments même dans l'au-delà: entre le mercenaire qui est à la recherche du témoin de son meurtre; les anges rouges qui s'acharnent contre sa petite sœur, le tout sur fond de conflit millénaire... Jeremy mène l'enquête...et tombe amoureux d’Allison, la jeune femme, spectatrice de ses derniers instants pourrait détenir de bien plus grands secrets qu'il n'y paraît. La sachant en danger il décide de la protéger mais que peut faire un être immatériel pour sauver une vivante ?

La couverture est très belle et bien dans le thème, on reconnaît l'imaginaire d'un auteur de talent qui sait allier le fantastique et le policier avec beaucoup d'humour et de bouleversements mais pour le coup les scènes de sexe sont vraiment trop incongrues... Ce n'est pas très naturel. C'est le seul point négatif: j'ai l'impression que l'auteur a essayé de se recycler chez les jeunes adultes et qu'on lui a délibérément imposé ces passages, alors que l'histoire d'amour entre Jeremy et Allison est déjà très touchante et que les personnages sont bien construits.
En somme, c'est un roman assez innocent un peu à la Harry Potter qui plaira sans doute aux plus jeunes (à partir de 15 ans je dirais). Le héros encaisse mais se relève à chaque fois, toujours plus fort, et pour une fois depuis longtemps, notre héros est un garçon et un garçon surdoué qui plus est ! Il m'a un peu rappelé Artemis Fowl, même cerveau, même physique, sauf que Jeremy ne se prend pas au sérieux et qu'il est quand même un peu plus vieux. La fin laisse la possibilité d'entamer une saga, pourquoi pas ?

Pour se le procurer, c'est par là !


mardi 8 octobre 2013

Amnesia

Jennifer Rush




Résumé :

Loin de tout, dans le sous-sol d’une ferme, une mystérieuse Agence pratique des expériences sur quatre garçons génétiquement modifiés. Il y a Nick, Cas, Trev et Sam, vers lequel Anna, la fille du scientifique qui pilote le projet, est irrésistiblement attirée sans savoir pourquoi.
Quand les garçons apprennent que l’Agence veut les déplacer, Sam s’échappe, entraînant les autres à sa suite et... Anna, sans que son père l’en empêche.
Mais il y a un problème de taille : Sam et ses amis ne savent rien de leur vie d’avant. Pas même qui ils sont. Sans compter qu Anna se demande pour quelle raison son père l’a laissée partir...

Si vous cherchez un dénouement imprévisible et un thriller scientifique où l’amour a son mot à dire alors Amnesia est un livre pour vous !


Mon avis :

Un roman palpitant avec une héroïne pleine de contradictions. Anna est une jeune fille assez sensible, parfois naïve et même trop gnangnan avec Sam mais elle est également très forte et très maternelle dans le feu de l’action; elle est équilibrée et réaliste. 

Sam, au contraire, est un personnage assez énigmatique et farouche, peu démonstratif on ne sait jamais ce qu'il pense, qui il est vraiment, si les sentiments qu'il manifeste sont véritables ou pas...

Les autres garçons sont plutôt intéressants, Cas est le plus chou, Nick le plus désarmant et Trev le plus mystérieux ...

L’intrigue est très rythmée on ne s’ennuie jamais et les retournements de situations sont très bien pensés. On est constamment dans l’angoisse pour nos héros fugitifs, le scénario est très noir, il y a pas mal de morts et de blessés mais aussi des scènes très badass, enfin, d’un autre côté, malgré tout ce qui leur arrive, on a également pas mal de traits d’humour avec Cas notamment <3 c'qu'il est chou ce garçon !

Le tout donne un roman très bien ficelé qui m'a beaucoup plu, et j'attends la suite avec impatience car la course aux souvenirs ne fait que commencer ! :D

Pour se le procurer, c'est par là !